Serge Morand | La biodiversité, c’est bon pour la santé !

La biodiversité, c’est bon pour la santé!
En détruisant la nature, l’homme met en danger sa
propre santé. C’est la thèse, fort bien étayée, de cet
ouvrage collectif écrit par des médecins et des
écologues. Chercheur sur les maladies émergentes au
sein du Cirad de Montpellier, Serge Morand (photo)
présentera le livre mardi 23, à I Sh, à la Salle Rabelais.
Les exemples sont nombreux, et inquiétants.
L’extermination des renards en France a laissé le
champ libre aux rongeurs, porteurs de tiques
transmettant à l’homme la maladie de Lyme. La
déforestation en Inde a contribué au développement
de la fièvre jaune et de la leishmaniose. La
standardisation des élevages d’oiseaux industriels
favorise l’émergence des épidémies de grippe aviaire,
faute de diversité génétique pour s’adapter à la
menace. Bref, la biodiversité, c’est vraiment bon pour
la Santé!

OLIVIER RIOUX
Notre santé et la biodiversité, coordonné par Serge Morand et Gilles Pipien, 230 p., 18€, Ed Sachet Chastel
2013-04-19~1015@LA_GAZETTE_DE_MONTPELLIER

sujets de thèses 2013

sujets de theses 2013Les sujets 2013 validés par l’ED (Conseil du 3 avril) sont listés ci-dessous par unité de recherche.
http://www.sibaghe.univ-montp2.fr/futur-doctorant/candidature/sujets-de-theses

N.B. : vous saurez au plus tard le 1er juin si votre candidature sur chacun des trois sujets est validée par le directeur de thèse potentiel. Entre le 1er et le 15 juin, vous pouvez, si une de vos candidatures n’a pas été retenue, vous présenter sur des sujets qui n’ont pas encore trois candidats.

sujets de thèses 2013

Les sujets 2013 validés par l’ED (Conseil du 3 avril) sont listés ci-dessous par unité de recherche.
http://www.sibaghe.univ-montp2.fr/futur-doctorant/candidature/sujets-de-theses
N.B. : vous saurez au plus tard le 1er juin si votre candidature sur chacun des trois sujets est validée par le directeur de thèse potentiel. Entre le 1er et le 15 juin, vous pouvez, si une de vos candidatures n’a pas été retenue, vous présenter sur des sujets qui n’ont pas encore trois candidats.

Séminaire du lundi 6 mai à 11h

ISEM OK vectoriseYves Desdevises, Laboratoire de Biologie Intégrative des Organismes Marins, Banyuls
Evolution, spécificité et cophylogénie dans deux associations hôtes-parasites en milieu marin

Venez nombreux  à 11h, Salle Louis Thaler, 2ème étage

Séminaire du lundi 8 avril à 11h

Les séminaires du lundi reprennent le 8 avril avec deux économistes invités par Mike Hochberg, Ingela Alger et Jörgen Weibull, pour nous parler de comportements sociaux chez l’homme et de théorie des jeux.

Venez nombreux les écouter, lundi 11h, salle Louis Thaler, bat 22, 2e étage, ISEM, UM2.
Ingela-Alger +  Jörgen Weibull
Presenters: Ingela Alger and Jörgen Weibull (Toulouse School of Economics)

Title: « On the evolutionary stability of social goal-oriented behaviors »

Abstract: Using tools from game theory, we analyze the evolutionary foundations of goal-oriented behaviors in strategic interactions, where the goals may involve considerations of the effects of one’s actions upon others. Being economists, our prime application are humans and we are interested in interactions both between kin and non-kin. In this presentation, we will briefly discuss three results that we have established in three joint studies. Result 1 concerns a canonical class of interactions between siblings who may be more or less altruistic towards each other. We show that while Hamilton’s rule holds at the level of goal functions – the level at which selection takes place in the model – it does not hold at the level of actual behaviors. In particular, behaviors are generally less helpful than suggested by Hamilton, especially in harsh environments. Results 2 and 3 concern pairwise random matchings in large populations, matchings that may be more or less assortative. Result 2 concerns situations in which the interacting individuals (behave as if they would) know each others’ goal functions, while Result 3 concerns interactions in which they don’t. Instead, they (behave as if they would) know the population distribution of goal functions. While Result 2 generalizes Result 1 to a wide class of interactions, Result 3 is of another flavor and points to the evolutionary emergence of morality in the spirit of Kant’s categorical imperative.