Communique INEE équipe Sexe & Spéciation

Mis en avant

31 juillet 2018 | Pierre Boursot équipe Sexe & spéciation

Le génome du lièvre ibérique garde la mémoire d’un « fantôme » du passé

Mots clés : hybridation, changement climatique, invasion biologique, lièvre

Une étude internationale menée au CIBIO/InBio (Portugal) et à l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (Université de Montpellier / CNRS / EPHE / IRD), parue dans la prestigieuse revue Genome Biology, montre que le lièvre ibérique possède de nombreux fragments de génome du lièvre variable, une espèce arctique pourtant non présente dans la péninsule ibérique. Certains de ces fragments ont même envahi les populations ibériques. L’étude explique comment et pourquoi de tels envahissements ont pu se produire, illustrant les conséquences positives et négatives possibles de l’hybridation interspécifique. Lire la suite

Communiqué INEE équipe « spéciation évolution et adaptation en milieu marin »

Mis en avant

19 juillet 2018 | Pierre-Alexandre Gagnaire   équipe « spéciation évolution et adaptation en milieu marin »
Décrypter les génomes pour comprendre la formation des espèces
Mots-clés : Séquençage ADN, histoire des éspèces
La nature et la chronologie des changements génétiques conduisant à la naissance de nouvelles espèces demeurent mal connues. Le séquençage de génomes complets donne dorénavant accès à de nouvelles informations qui permettent de traduire les variations des séquences d’ADN en un livre de l’histoire des espèces. C’est ce type d’approche, publié dans la revue Nature Communications, qu’a développé une équipe de l’ISEM en collaboration avec l’unité MARBEC, pour reconstituer l’histoire de la spéciation chez une espèce de poisson marin, le bar européen. lire la suite

Communiqué INEE équipe « Dynamique des écosystèmes et changements globaux « 

Mis en avant

6 juin 2018 | Walter Finsinger  équipe « Dynamique des écosystèmes et changements globaux « 
Des sédiments révèlent l’histoire de l’exploitation minière et métallurgique dans les Balkans de l’âge de Bronze à la révolution industrielle

Mot-clés : Métallurgie, pollution atmosphérique, histoire de l’utilisation du sol, paléoécologie
Les Balkans sont comme le berceau de l’exploitation des ressources en minéraux et de la métallurgie en Europe. En analysant un enregistrement géochimique continu et à haute résolution provenant de sédiments d’une tourbière de l’ouest de la Serbie, des chercheurs de la Northumbria University (Royaume-Uni), de l’Académie des Sciences de Roumanie, et de l’ISEM (CNRS, Université Montpellier) montrent que le signal de pollution anthropique au plomb n’a cessé de croître depuis l’âge du bronze. De plus, cette augmentation est régulière tout au long des périodes Romaines et Byzantines et jusqu’à la période Médiévale. Ces travaux sont parus dans la revue PNAS. lire la suite

Communiques de presse_CNRS

Mis en avant

Voir les communiqués de presse du CNRS

31 juillet 2018 | Pierre Boursot équipe Sexe & spéciation

Le génome du lièvre ibérique garde la mémoire d’un « fantôme » du passé

Mots clés : hybridation, changement climatique, invasion biologique, lièvre

Une étude internationale menée au CIBIO/InBio (Portugal) et à l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (Université de Montpellier / CNRS / EPHE / IRD), parue dans la prestigieuse revue Genome Biology, montre que le lièvre ibérique possède de nombreux fragments de génome du lièvre variable, une espèce arctique pourtant non présente dans la péninsule ibérique. Certains de ces fragments ont même envahi les populations ibériques. L’étude explique comment et pourquoi de tels envahissements ont pu se produire, illustrant les conséquences positives et négatives possibles de l’hybridation interspécifique. Lire la suite


19 juillet 2018 | Pierre-Alexandre Gagnaire   équipe « spéciation évolution et adaptation en milieu marin »
Décrypter les génomes pour comprendre la formation des espèces
Mots-clés : Séquençage ADN, histoire des éspèces
La nature et la chronologie des changements génétiques conduisant à la naissance de nouvelles espèces demeurent mal connues. Le séquençage de génomes complets donne dorénavant accès à de nouvelles informations qui permettent de traduire les variations des séquences d’ADN en un livre de l’histoire des espèces. C’est ce type d’approche, publié dans la revue Nature Communications, qu’a développé une équipe de l’ISEM en collaboration avec l’unité MARBEC, pour reconstituer l’histoire de la spéciation chez une espèce de poisson marin, le bar européen. lire la suite


6 juin 2018 | Walter Finsinger  équipe « Dynamique des écosystèmes et changements globaux « 
Des sédiments révèlent l’histoire de l’exploitation minière et métallurgique dans les Balkans de l’âge de Bronze à la révolution industrielle

Mot-clés : Métallurgie, pollution atmosphérique, histoire de l’utilisation du sol, paléoécologie
Les Balkans sont comme le berceau de l’exploitation des ressources en minéraux et de la métallurgie en Europe. En analysant un enregistrement géochimique continu et à haute résolution provenant de sédiments d’une tourbière de l’ouest de la Serbie, des chercheurs de la Northumbria University (Royaume-Uni), de l’Académie des Sciences de Roumanie, et de l’ISEM (CNRS, Université Montpellier) montrent que le signal de pollution anthropique au plomb n’a cessé de croître depuis l’âge du bronze. De plus, cette augmentation est régulière tout au long des périodes Romaines et Byzantines et jusqu’à la période Médiévale. Ces travaux sont parus dans la revue PNAS. lire la suite


 

Paris, 25 septembre 2017 _ Rapport de l’Académie des sciences « Les mécanismes d’adaptation de la biodiversité aux changements climatiques et leurs limites »
Participation au rapport d’
Ophélie Ronce équipe Métapopulation

Paris, 8 juin 2017 _ L’audition des premières baleines
Infrasonic and Ultrasonic Hearing Evolved after the Emergence of Modern Whales, Mickaël J. Mourlam et Maeva J. Orliac, Current Biology, 08 juin 2017. DOI: 10.1016/j.cub.2017.04.061
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/5063.htm


Paris, 7 avril 2017_ Primates : l’odorat pour échapper aux parasites
Mandrills use olfaction to socially avoid parasitized conspecifics.
Clémence Poirotte, François Massol, Anaïs Herbert, Eric Willaume, Pacelle M. Bomo, Peter M. Kappeler, Marie J. E. Charpentier. Science Advances, le 7 avril 2017.
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4983.htm


Le nouveau dossier d’Agropolis International

Mis en avant

Le nouveau dossier d’Agropolis International vient de sortir. Vous trouverez des articles rédigés par Sonia Kéfi médaillée CNRS 2017
‘Ecosystèmes et transitions catastrophiques’, p. 41
‘Dynamique des communautés écologiques : de la recherche fondamentale aux applications pour les agroécosystèmes’, p. 42

Fête de la Science 2018 | diffusion en avant-première du film documentaire à Montpellier le 6 octobre prochain

Mis en avant

Diffusion en avant-première du film documentaire à Montpellier le 6 octobre prochain,
Fête de la Science 2018 _ Pierre-Olivier Antoine est l’ambassadeur de la Fête de la Science 2018 pour l’Occitanie

Télévision :
Connection Films ;
– « Terre des Géants » : série documentaire de 4 x 52 minutes diffusée sur France 4 à partir de novembre. French Connection Films.
Projection de l’épisode « Titanoboa et Balouchithère » le 6 octobre 2018 à l’Université de Montpellier (Faculté d’Education), à l’occasion de l’ouverture de la Fête de la Science 2018 (Pierre-Olivier Antoine est l’ambassadeur de la Fête de la Science 2018 pour l’Occitanie)…

Livre – « Le Mystère des géants«  : Beau livre aux Editions de la Martinière (192 pages, 24×28 cm ; disponible le 6 septembre 2018 ; prix public 29,90 €). Auteurs : Emmanuelle Grundmann, avec Pierre-Olivier Antoine. Le contrat pour une édition japonaise est en cours de finalisation.

À la fin de leur règne, il y a 66 millions d’années, les dinosaures et les reptiles marins laissèrent dans leur environnement des places vacantes. Celles-ci furent bientôt occupées par de nouveaux géants : crocodiles de plus de 11 mètres de longueur, rhinocéros de 18 tonnes, requins de 18 mètres, serpents de 13 mètres. Mais après avoir progressivement colonisé la terre et les océans, ces colosses disparurent à leur tour, le plus souvent mystérieusement, laissant derrière eux des cousins de taille plus modeste, tels les éléphants, les girafes, la baleine bleue, le dragon de Komodo ou encore les anacondas, qui font pourtant figure de géants dans notre bestiaire contemporain.

Quels mécanismes évolutifs ont-ils permis la naissance d’espèces aussi démesurées ? Quelles sont les circonstances qui ont encouragé leur développement et leur survie ? À quels défis ces titans ont-ils dû faire face pour se nourrir, déplacer leur corps immense et protéger leurs petits ? Leur gigantisme était-il un handicap qui pourrait également être fatal aux derniers colosses foulant notre sol et parcourant nos océans ?

Ce livre vous plongera dans le quotidien des animaux vertébrés géants, disparus et contemporains, et vous fera partager les interrogations des scientifiques qui les étudient et cherchent à établir le lien entre ces espèces fascinantes et des milieux naturels en perpétuelle mutation. Il accompagne le long métrage Le Mystère des géants disparus et la série animalière Terre des géants.

Emmanuelle Grundmann est primatologue, auteure et conférencière. Ses thèmes de prédilection sont la biodiversité et plus particulièrement les primates, les forêts, la déforestation ou encore les amphibiens et les kakapos. Elle anime également des ateliers pour les enfants.

Pierre-Olivier Antoine est paléontologue et professeur à l’université de Montpellier. Ses recherches le portent à étudier à la fois l’évolution des grands mammifères terrestres, en particulier des rhinocéros, et l’émergence de la biodiversité amazonienne, sur le terrain et en laboratoire.

communiqué INEE Frédéric Delsuc

Mis en avant

Communiqué INEE
17 mai 2018

Le génome des mammifères porte les traces de leur passé insectivore du temps des dinosaures

Pendant 135 millions d’années, les dinosaures ont été les vertébrés terrestres dominants sur Terre. Les premiers mammifères, apparus à peu près en même temps que les dinosaures, étaient petits et leur régime alimentaire était constitué essentiellement d’insectes. Lorsque les derniers dinosaures se sont éteints soudainement il y a 66 millions d’années, les mammifères ont commencé à se diversifier en occupant notamment les niches alimentaires carnivores et herbivores laissées vacantes. C’est du moins l’histoire inférée par la paléontologie à partir des fossiles. Mais qu’en est-il du point de vue de la génomique ? Les génomes des espèces actuelles de mammifères ont-ils conservé les traces d’une époque où leurs ancêtres étaient de petits insectivores ? Ce sont les questions auxquelles ont cherché à répondre des chercheurs de l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (CNRS, IRD, EPHE, Université de Montpellier) et de l’Université de Californie à Berkeley (Etats-Unis) dans une étude publiée le 16 mai 2018 dans la revue Science Advances.  La suite http://www.cnrs.fr/inee/communication/breves/b364.html

http://evolutionmontpellier2018.org/

Mis en avant

logo-joinLe second congrès joint des quatre principales sociétés internationales de biologie évolutive (ESEB, SSE, SSB, ASN) aura lieu à Montpellier, du 19 au 22 Août 2018.

La toute première édition de ce type de congrès s’était tenue à Ottawa, Canada, en 2012. L’édition de 2018 à Montpellier aura un format semblable aux congrès de l’ESEB, où toutes les communications se feront dans le cadre de symposiums thématiques.

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture du site web du congrès et le lancement de l’appel à proposition de symposium. Cet appel sera clôturé le 26 juin 2017.

Nous attendons vos propositions de symposium avec impatience! N’hésitez pas à faire de la publicité pour cet appel autour de vous. Le succès et la qualité du congrès dépendront fortement de la diversité et excellence des propositions de symposiums reçues.

Pour plus d’informations, consultez le site du congrès: http://evolutionmontpellier2018.org/

A très bientôt,
Ophélie Ronce et Yannis Michalakis au nom du comité d’organisation

 

Séminaire du Lundi 11 juin à 11h30 | dép. GENOME |Owen McMillan invité par Pierre-Alexandre Gagnaire | équipe Spéciation évolution et adaptation en milieu marin

Ce lundi 11 juin à 11h30 nous accueillons Owen McMillan invité par Pierre-Alexandre Gagnaire

Il nous parlera de :  Modular regulatory architecture drives wing pattern evolution in Heliconius butterflies 
 
Owen est chercheur au Smithsonian Tropical Research Institute au Panama, et il est en sabbatique en Europe pour une durée d’un an dont 8 mois au Cefe.
Il s’intéresse aux bases génétiques des traits adaptatifs, notamment aux patrons de coloration des ailles de papillons, ce qui sera l’objet de sa présentation de lundi.
Un lien vers le site de son labo : https://stri.si.edu/scientist/owen-mcmillan

Modératrice : Maud Duranton  équipe spéciation évolution et adaptation en milieu marin

 

Venez nombreux salle Louis Thaler à 11h30, bâtiment 22 au 2e étage à l’ISEM

Bon séminaire !