Evolution des poissons


L’équipe « Evolution des Poissons » s’est donné pour but de traiter des questions fondamentales (taxinomie, phylogénie, phylogéographie, adaptation, biogéographie, relation phénotype-génotype-environnement) et appliquées (évaluation et participation à la gestion de ressources génétiques, expertises diverses) et de les aborder à l’aide des concepts et outils de la biologie évolutive.

L’équipe s’intéresse à des projets centrés sur une espèce ou des groupes cohérents d’espèces de poissons. Espèces d’eau douce ou marines, espèces d’environnement tropical ou tempéré, espèces menacées ou exploitées (pêche, aquaculture), parfois de milieux « extrêmes », qui, par leur immense diversité, sont à même de fournir des modèles permettant d’aborder une large palette de concepts, modèles et théories en évolution. Elle intègre également dans ses activités des travaux sur les parasites Monogènes de poissons dans un cadre systématique et évolutif.

En plus des techniques classiques d’analyse de la diversité génétique par marqueurs moléculaires dont le barcoding, cette équipe a pris en compte les nouvelles technologies de séquençage du mitogénome, du génome nucléaire et du transcriptome et les intègre à ses travaux actuels. Elle met également l’accent sur le développement d’évaluations diachroniques de la diversité génétique où d’autres éléments de diversité (étude d’ADN dégradé ou ancien, métagénomique), ainsi que des relations avec des fonctions physiologiques et tout particulièrement la reproduction.

L’équipe « Evolution des Poissons » s’investit actuellement dans des projets de recherche qui peuvent être déclinés autour de thématiques transversales et partiellement recouvrantes, déclinables à plusieurs échelles de temps et d’espace :

  • Histoire évolutive des espèces • Histoire des milieux/biotes et biogéographie • Adaptation et biologie intégrative des espèces • Evolution moléculaire et génomique des populations • Evolution et recherche appliquée
Ces thématiques se déclinent dans des sujets divers, comme par exemple : • Hybridation de la truite commune par approches génomiques • Evolution Biologie évolutive des gobies lagunaires méditerranéens • Inventaire par code-barre ADN des poissons de l’archipel Indonésien • Bases moléculaires de phénotypes intéressant l’aquaculture chez le tilapia du Nil et le loup de mer • Déterminisme du sexe et variation environnementale • Biogéographie et diversification des poissons d’eau douce du plateau de la sonde • Adaptation à la température de poissons africains Cette équipe est constituée de personnels de plusieurs organismes (CNRS, IRD, CIRAD, Université de Montpellier) qui interagissent sur des projets nationaux ou internationaux. Ils s’investissent tout particulièrement pour certains d’entre eux sur différents chantiers localisés en Afrique ou en Asie dont certains abritent des plateformes de biologie moléculaire, notamment pour des approches de DNA barcoding. Par sa composition, l’équipe entretient de nombreuses collaborations au Sud, ainsi que des collaborations aux échelles locale, nationale et européenne.

L’équipe concentre les responsables de plusieurs plateformes mutualisées au niveau du site montpelliérain et labellisées par le Labex CeMEB (Plateau GenSeq ‘Génotypage-Séquençage’, Plateforme ‘ADN dégradé’). Enfin, les membres de l’équipe sont impliqués dans des actions de formation : formation universitaire classique, formation de doctorants au Nord et au Sud, ou encore de formations et d’ateliers techniques spécifiques sur les sites montpelliérains ainsi qu’à l’étranger.

Mots clés : génomique, adaptation, biogéographie, spéciation, diversification, hybridation, physiologie, transcriptomique, parasites Monogènes