Faurie charlotte

charlotte.faurie@umontpellier.fr
Chargé(e) de recherche CNRS

Mes recherches s’inscrivent dans le cadre de la biologie évolutive humaine, une thématique à l’interface entre les sciences du vivant et les sciences humaines, qui utilise les théories de l’évolution pour aider à comprendre les traits humains.

Mes principales thématiques sont :

  • l’évolution de l’investissement parental, les conséquences des interactions compétitives et coopératives entre frères et sœurs sur leurs traits d’histoire de vie, et le rôle de la sélection sexuelle dans l’évolution de la coopération,
  • les adaptations génétiques et comportementales des populations humaines confrontées aux environnements extrêmes, notamment au risque volcanique,
  • la médicalisation de la naissance, et plus spécifiquement les effets à long terme de l’administration d’ocytocine synthétique au cours du travail.
    1. Nitsch A., Lummaa V., Faurie C. 2016. Sibship effects on dispersal behaviour in a pre-industrial human population. Journal of Evolutionary Biology, 29: 1986–1998.
    2. Faurie C., Mettling C., Bchir M.A., Hadmoko D.S., Heitz C., Lestari E.D., Raymond M., Willinger M. 2016. Evidence of genotypic adaptation to the exposure to volcanic risk at the dopamine receptor DRD4 locus. Scientific Reports, 6:37745.
    3. Tognetti A., Berticat C., Raymond M. & Faurie C. 2012. Sexual selection of human cooperative behaviour: an experimental study in rural Senegal. PlosOne, 7, 1-9.
    4. Alvergne A., Faurie C. & Raymond M. 2009. Father-offspring resemblance predicts paternal investment in humans. Animal Behaviour, 78, 61-69.
    5. Llaurens V., Raymond M. & Faurie C. 2009. Why are some people left-handed? An evolutionary perspective. Philosophical Transactions of the Royal Society of London, 364, 881-894.