Gaboriau dorian

dorian.gaboriau@umontpellier.fr
doctorant(e)

Ces dernières décennies, la forêt boréale canadienne a été marquée par l’occurrence de saisons de feu extrêmes. Pour la seule année 2014, près de 400 feux ont brûlé plus de 3,6 millions d’hectares de forêt dans les Territoires du Nord-Ouest alors que de 1975 à 2014, seulement 600 000 hectares de forêt brûlaient en moyenne par an. Ces évènements marqués majoritairement par des feux étendus et sévères affectent par le fait même, la capacité des populations autochtones à maintenir leurs activités traditionnelles. Dans un contexte où la récurrence de saisons de feu extrêmes risque d’augmenter avec le changement climatique, ma thèse vise à (1) déterminer les conditions climatiques et environnementales qui préfigurent à de tels événements (2) prédire le risque de feu, notamment de saisons de feu extrêmes, jusqu’en 2100 à l’échelle du territoire de la nation Tłı̨chǫ, situé au cœur des TNO. L’intérêt final est de fournir un outil d’aide à la décision et à l’élaboration de mesures de gestion forestière pour les peuples autochtones et les aménagistes forestiers.

Mots-clés : Forêt boréale; saisons de feu extrêmes; anthracologie; modélisation; risque de feu

Présentation ACUNS (Association of Canadian Universities for Northern Studies) 2018 Edmonton, Alberta

“Augmentation de l’occurrence des saisons de feu extrêmes au sein du territoire Tłı̨chǫ territory (Territoires du Nord-Ouest, Canada)”