Puechmaille sebastien

sebastien.puechmaille@umontpellier.fr
Maitre de conférence

Ma recherche est fondée sur une approche intégrative combinant des données moléculaires, morphologiques, écologiques et comportementales avec des techniques de modélisation. Mon travail vise à :

  • élucider les causes proximales et ultimes de la spéciation et l’interaction entre la sélection naturelle et sexuelle,
  • étudier la répartition des espèces et la dynamique des populations (p. ex. déplacements/contractions/expansions de l’aire de répartition),
  • prédire l’impact que les changements actuels et futurs (p. ex. changements climatiques, espèces envahissantes, changements d’habitat) auront sur les aires de répartition des espèces, la diversité génétique, la connectivité entre les populations et les maladies,
  • étudier les interactions hôte-pathogène, en accordant une attention particulière aux réservoirs, aux modes d’infection et de transmission des pathogènes et à leur impact sur la condition physique de l’hôte.

Au cours de la dernière décennie, j’ai beaucoup étudié (et j’étudie toujours) la maladie du nez blanc, une maladie infectieuse émergente causée par un champignon et touchant les chauves-souris. Je me concentre autant sur la partie chauves-souris que champignon.

Enseignement : génétique et génomique, biostatistiques, écologie, chiroptérologie.

Mots-clés : génétique; Chiroptères; spéciation; structure des populations; hôte-pathogène

Cinq publications les plus significatives (à titre indicatif):

  1. Puechmaille SJ (2016) The program STRUCTURE does not reliably recover the correct population structure when sampling is uneven: sub-sampling and new estimators alleviate the problem. Molecular Ecology Resources, 16:608-627.

  2. Dool SE, Puechmaille SJ, Foley NM, Allegrini B, Bastian A, Mutumi GL, Maluleke TG, Odendaal LJ, Teeling EC, Jacobs DS (2016) Nuclear introns outperform mitochondrial DNA in inter-specific phylogenetic reconstruction: lessons from horseshoe bats (Rhinolophidae: Chiroptera). Molecular Phylogenetics and Evolution, 97:196-212.

  3. Leopardi S, Blake D, Puechmaille SJ (2015) White-Nose Syndrome fungus introduced from Europe to North America. Current Biology, 25:R217-219.

  4. Puechmaille SJ, Frick W, Kunz TH, Racey PA, Voigt CC, Wibbelt G, Teeling EC (2011) White-nose syndrome: is this emerging disease a threat to European bats? Trends in Ecology and Evolution, 26:570-576.

  5. Puechmaille SJ, Ar Gouilh M, Piyapan P, Yokubol M, Khin Mie Mie, Bates PJJ, Satasook C, Tin Nwe, Si Si Hla Bu, Mackie IJ, Petit EJ, Teeling EC (2011) The evolution of sensory divergence in the context of limited gene flow in the bumblebee bat. Nature Communications, 2:573.