Genome

Alex Hall: Resistance evolution of E. coli in natural populations and communities

evolution-vecteurs-adaptation-et-symbioses

Evolution, Vecteurs, Adaptation et Symbioses L’équipe « Evolution, Vecteurs, Adaptation et Symbioses» étudie l’évolution de l’adaptation des moustiques à différents environnements, et notamment aux pressions de sélection exercées par les pesticides, et à l’influence de l’infection par les bactéries Wolbachia. Nos recherches combinent une approche fondamentale en biologie évolutive et une approche appliquée en lutte anti-vectorielle. (1) Résistance aux insecticides Nous étudions la résistance aux insecticides principalement chez Culex pipiens (vecteur de filarioses et de divers virus) et Anopheles gambiae (vecteur du paludisme en Afrique).

phylogenie-et-evolution-moleculaire

  Les séquences génomiques fournissent une quantité massive d’information concernant l’histoire du vivant. Réciproquement, la variation moléculaire naturelle éclaire la structure et la fonction et l’adaptation des gènes et des génomes. Les recherches et enseignements de l’équipe Phylogénie et Evolution Moléculaires ont trois principaux objectifs : (1) Reconstruire la phylogénie des mammifères (rongeurs, primates, xénarthres) et des tuniciers (urochordés), notamment, sur la base de marqueurs mitochondriaux et nucléaires. L’utilisation d’approches probabilistes permet de clarifier la taxonomie, et d’estimer les dates de divergences entre groupes, et les états de caractères ancestraux, à mettre en relation avec l’évolution des plans d’organisation, des régimes alimentaires, ou d’innovations clés, et la préservation des espèces.

sexe-et-speciation

Sexe et Spéciation Les modalités de la reproduction sexuée sont en première ligne d’action de la sélection naturelle dans l’adaptation et la spéciation. Nous intégrons des approches de génomique, cytogénomique, génétique des populations, évolution moléculaire, écologie, éthologie, écologie chimique et neurophysiologie afin d’identifier les mécanismes proximaux des phénotypes observés, les molécules et les gènes impliqués et l’influence de la sélection naturelle et sexuelle sur leur évolution, principalement chez les mammifères.

speciation-evolution-et-adaptation-en-milieu-marin

L’équipe propose une recherche intégrative alliant connaissance du phénotype à celle du génotype grâce à des approches disciplinaires variées (génomique, génétique évolutionniste, parasitologie, morphologie) ou par collaborations (écophysiologie, immunologie, virologie). (1) Espèces marines à forte connectivité Les conséquences des fortes fécondités, dispersions et flux géniques couramment rencontrés dans le milieu marin sur les phénomènes d’adaptation locale et de spéciation sont analysées notamment dans le cadre du GDR MarCo. L’adaptation locale est explorée en testant l’hypothèse selon laquelle les espèces marines sont souvent génétiquement sous-structurées par des incompatibilités génétiques endogènes cachées, coïncidant secondairement avec des zones de changement environnemental.