Directeur


Mignot Agnès

Administrateur


Gibert Sébastien


Directeurs adjoints

Pour le CNRS


Galtier Nicolas





FORME

Le département «Forme»

s’attache à une meilleure compréhension des mécanismes par lesquels la dynamique du développement affecte la variation et l’évolution phénotypiques, mécanismes essentiels dans l’émergence de la biodiversité.

L’approche proposée ici associe l’étude des mécanismes fins à l’origine de l’émergence et de la variabilité des formes. La vision paléontologique de cette évolution, c’est-à-dire la prise en compte de la paléobiodiversité, sont parties intégrantes de ce département.

Département composé de 2 équipes :
♦ Biologie du développement et évolution
♦ Paléontologie

Julien Claude

Macroévolution et Développement

Debiais-Thibaud Mélanie

Morphogenèse et Evolution

Baghdiguian Stephen

Paléontologie

Marivaux Laurent

DIVERSITE

Le département «Diversité»

répond à la nécessité de lier les processus évolutifs et écologiques (écologie évolutive) pour une meilleure appréhension des mécanismes qui sous-tendent la dynamique de la biodiversité. Ce département s’investit dans la compréhension des effets des changements planétaires sur les organismes, les populations et les communautés. Le développement de modèles théoriques y est tout aussi fondamental que celui de l’évolution expérimentale.

Département composé de 4 équipes :
♦ Métapopulations
♦ Evolution et écologie des communautés
♦ Génétique évolutive
♦ Biologie évolutive humaine

Ophélie Ronce

Biologie Evolutive Humaine

Raymond Michel

Evolution Expérimentale des Communautés

Kaltz Oliver

Génétique Evolutive

Rousset François

Métapopulations

Maurice Sandrine

Biodiversité: Dynamique, Interactions et Conservation

Kéfi Sonia

CONSERVATION DOMESTICATION

Le département «Conservation et domestication»

incarne l’activité de l’unité sur le terrain de l’évolution appliquée et de la valorisation de la biodiversité. On y documente et valorise les connaissances fondamentales sur la diversité ichtyologique, le potentiel adaptatif et la structuration des populations pour se doter des moyens nécessaires au développement de méthodes de conservation, gestion, domestication (production aquacole).

Département composé de 2 équipes :
♦ Evolution des poissons
♦ Diversité ichtyologique et aquaculture

Jean-François Agnese

Diversité Ichtyologique et Aquaculture

Avarre Jean-Christophe

Génétique de la Conservation

Gaubert Philippe

Evolution des Poissons

Guinand Bruno

GENOME

Le département «Génome»

répond à la montée en puissance de la génomique dans l’approche de l’ISEM de l’évolution et de la biodiversité.
Les recherches qui y sont menées tirent profit de l’accès à l’information génétique pour décrypter les processus évolutifs, notamment ceux impliqués dans l’évolution moléculaire et la phylogénie, les mécanismes de l’adaptation et de la spéciation.

Département composé de 4 équipes :
Phylogénie et évolution moléculaire
♦ Evolution, Vecteurs, Adaptation et Symbioses
♦ Sexe et spéciation
♦ Spéciation, Évolution et Adaptation en milieu marin

Nicolas Bierne

Evolution, Vecteurs, Adaptation et Symbioses

Weill Mylène

Spéciation, Évolution et Adaptation en milieu marin

Bonhomme François

Phylogénie et Evolution Moleculaire

Douzery Emmanuel

Sexe et Spéciation

Ganem Guila

PALéOENVIRONNEMENTS

Le département «Paléoenvironnements»

traite de deux thématiques majeures :les reconstitutions des changements climatiques et de la dynamique des écosystèmes passés. Ces deux thématiques se fondent sur l’acquisition de nouvelles données (proxies environnementaux) et la modélisation pour une meilleure compréhension des processus actuels et futurs. L’un des buts de cette recherche est la gestion de la biodiversité au niveau spécifique et écosystémique dans le cadre des changements globaux.

Département composé de l’équipe :
 Environnement

Christelle Hely-Alleaume

Dynamique de la biodiversité, anthropo-écologie

Terral Jean-Frédéric

Paléoclimats

Chase Brian

Dynamique des Ecosystèmes et Changements Globaux

Fauquette Séverine