<< Vers l'annuaire

Carla Aimé

Post-Doctorant(e) Equipe Biologie Evolutive Humaine
Emailcarla.aime@umontpellier.fr
Tél.
Localisation Bat 22 1er étage
Mots clés Biologie évolutive humaine adaptation biologique traits d’histoire de vie compromis évolutifs ménopause.

Mes intérêts de recherche concernent l’application des méthodes et concepts issus de la biologie de l’évolution pour une meilleure compréhension des traits d’histoire de vie (ex : ménopause) et des comportements (ex : coopération) de notre espèce. En effet, malgré ses particularités cognitives et culturelles, l’humain reste une espèce animale façonnée par un long passé d’évolution dans une multitude d’environnements. Prendre cela en compte est un défi qui nécessite de dépasser les clivages artificiels entre les disciplines. C’est aussi une condition essentielle à une réelle compréhension de notre espèce, qui donne naissance à domaine nouveau et prometteur aux applications multiples.

  1. Aimé C., Déry M., Verlaan P., Paquette D. “Environmental predictors of childhood trajectories of aggression and extreme risk-taking: insights from an interdisciplinary approach”. Soumis à Aggressive behaviours.
  1. Aimé C., Déry M., Verlaan P., Paquette D., 2016. “Une approche évolutionniste de la relation entre l’environnement de l’enfant, les stratégies d’histoire de vie et le développement des troubles du comportement. ” Accepté pour publication dans Santé, médecine et sciences de l’évolution
  2. Aimé C., Heyer E., Austerlitz, F., 2015. “Inference of sex-specific expansion patterns in human populations from Y-chromosome polymorphism”. Am J Phys Anthropol. 157(2):217-225
  3. Aimé C., Verdu P., Ségurel L., Martinez-Cruz B., Heyer E., Austerlitz F., 2014. “Microsatellite data show recent demographic expansions in sedentary but not in nomadic human populations in Africa and Eurasia.” Eur J Hum Genet, 22, 1201–1207.
  4. Aimé C., Laval G., Patin E., Verdu P., Ségurel L., Chaix R., Hegay T., Quintana-Murci L., Heyer E., Austerlitz F., 2013. “Human genetic data show contrasting demographic patterns between sedentary and nomadic populations predating the emergence of farming.” Mol Biol Evol; 30(12):2629–2644.