<< Vers l'annuaire

Marie Charpentier

Directeur de recherche CNRS Equipe Biologie Evolutive Humaine
Emailmarie.charpentier@umontpellier.fr
Tél. +33 (4) 67 14 32 53
Localisation Bâtiment 22, 1er
Mots clés écologie comportementale sélection de parentèle système immunitaire comportemental primates mandrills

www.projetmandrillus.fr

Ecologiste du comportement, je travaille sur l’évolution de la socialité dans des sociétés primates, en utilisant des données individuelles de long-terme.

Depuis 2012, je gère une station de terrain au Sud du Gabon (Parc de la Lékédi, Bakoumba) afin d’étudier la seule population naturelle de mandrills habitués à l’Homme. Dans cette population, j’étudie les déterminants majeurs des relations sociales (comme par exemple les relations d’apparentement ou le statut parasitaire) ainsi que les facteurs proximaux qui régulent ces relations. Ainsi, observations comportementales, analyses génétiques, parasitaires et éco-physiologiques constituent les différents outils pour répondre à mes questions.

  1. Poirotte C, Massol F, Herbert A, Willaume E, Bomo PM, Kappeler PM, Charpentier MJE. 2016. Mandrills use olfaction to socially avoid parasitized conspecifics. Science Advances. Accepted.
  2.  Levréro F, Carrete-Vega G, Herbert A, Lawabi I, Courtiol A, Willaume E, Kappeler PM, Charpentier MJE. 2015. Social shaping of voices does not impair phenotype matching of kinship in mandrills. Nature Communications 6: 7609.
  3.  Tung J*, Charpentier MJE*, Mukherjee S, Altmann J, Alberts SC. 2012. Genetic effects on mating success and partner choice in a social mammal. The American Naturalist 180: 113-129. *equal contributions.
  4.  Charpentier MJE, Boulet M, Drea CM. 2008. Smelling right: the scent of male lemurs advertises genetic quality and relatedness. Molecular Ecology 17: 3225-3233.
  5.  Charpentier MJE, Van Horn RC, Altmann J, Alberts SC. 2008. Paternal effects on offspring fitness in a multimale society. Proceedings of the National Academy of Sciences USA 105: 1988-1992.