<< Vers l'annuaire

Michel Raymond

Directeur de recherche CNRS Equipe Biologie Evolutive Humaine
Emailmichel.raymond@univ-montp2.fr
Tél. +33(0)4 67 14 46 15
Localisation bâtiment 22, étage 1, pièce 136
Mots clés Biologie évolutive humaine préférences sexuelles attractivité féminine évolution culturelle évolution de la latéralité manuelle diététique évolutive médecine évolutionniste paradoxes darwiniens

La biologie évolutive humaine, en bousculant les barrières traditionnelles (mais arbitraires) entre la biologie évolutive et les sciences humaines, aborde sous un angle nouveau tout ce qui a trait à l’espèce humaine. Je m’intéresse particulièrement aux adaptations locales et à l’évolution de plusieurs traits comme l’alimentation, la ménopause, l’orientation sexuelle, les préférences esthétiques, et la latéralité manuelle. Je propose une Unité d’Enseignement (Introduction à la biologie évolutive humaine, HMBE382) dans les parcours M2R Darwin et Paléontologie.

1. Barthes, J. Godelle, B. Raymond, M. 2013. Human social stratification and hypergyny: toward an understanding of male homosexual preference. Evolution and Human Behavior, 34:155-163.

2.Bovet, J., Raymond, M. 2015. Preferred women’s waist-to-hip ratio variation over the last 2,500 years. PLoS ONE, 10:e0123284

3.Faurie C.*, Mettling C.*, Bchir M.A., Hadmoko D.S., Heitz C., Lestari E.D., Raymond M.*, Willinger M.* 2016. Evidence of genotypic adaptation to the exposure to volcanic risk at the dopamine receptor DRD4 locus. Scientific Reports, 6:37745 [*: equal contribution]

4. Faurie, C., and M. Raymond. 2005. Handedness, homicide and negative frequency-dependent selection. Proceedings of the Royal Society of London B 272:25-28.

5. Derex, M., Beugin, M.-P., Godelle, B., Raymond, M. 2013. Experimental evidence for the influence of group size on cultural complexity. Nature, 503:389-391