<< Vers l'annuaire

Etienne Baras

Directeur de recherche IRD Equipe Diversité Ichtyologique et Aquaculture
Emailetienne.baras@ird.fr
Tél. +33 (0)4 67 14 42 43
Localisation Bât. 22 - 2ième étage
Mots clés Stades de vie précoces cannibalisme température adaptation aquaculture

 

Les poissons ont réussi à se diversifier dans de nombreux environnements. Cependant, ces adaptations, dont la vraie valeur reste à quantifier, sont exposées à des risques majeurs eu égard aux changements climatiques et anthropogéniques. La connaissance de la capacité de résilience est au coeur des préoccupations actuelles sur la biodiversité et le potentiel, en termes de domestication, pour les espèces d’intérêt pour l’aquaculture. Quelles sont leurs potentialités, en milieu naturel ou en environnement contrôlé ? Ces préoccupations sont au centre de mes recherches, qui se focalisent sur les jeunes stades de vie, la biologie thermique, l’hétérogénéité de croissance et quelques autres.

1. LUCAS, M.C. & E. BARAS (2001). Migration of Freshwater Fishes. Blackwell Science Ltd. 420 pp, 67 figures and tables, 1470 references.

2. BARAS E. (1992). Time and space utilization strategies in the common barbel Barbus barbus (L.). Cahiers d’Ethologie collection enquêtes et dossiers 16, 12(2-3), 318 pp.

3. JEPSEN N., A. KOED, E.B. THORSTAD & E. BARAS (2002). Surgical implantation of telemetry transmitters in fish: How much have we learned? Hydrobiologia 483(1-3), 239-248.

4. BARAS E. & M. JOBLING (2002). Dynamics of intracohort cannibalism in cultured fishes. Aquaculture Research, 33, 461-480.

5. BARAS E., J. SLEMBROUCK, C. COCHET, D. CARUSO & M. LEGENDRE (2010). Morphological factors behind the early mortality of cultured larvae of the Asian catfish, Pangasianodon hypophthalmus. Aquaculture 298, 211-219.

Interaction agressive entre deux larves du poisson-chat Hemibagrus nemurus âgées de 2 jours post-éclosion en aquaculture