Sexe et Spéciation

Les modalités de la reproduction sexuée sont en première ligne d’action de la sélection naturelle dans l’adaptation et la spéciation. Nous intégrons des approches de génomique, cytogénomique, génétique des populations, évolution moléculaire, écologie, éthologie, écologie chimique et neurophysiologie afin d’identifier les mécanismes proximaux des phénotypes observés, les molécules et les gènes impliqués et l’influence de la sélection naturelle et sexuelle sur leur évolution, principalement chez les mammifères.

 (1) Spéciation et flux géniques

Nous cherchons à reconstituer l’histoire de spéciations récentes (exemples chez les lièvres et les souris) et à apprécier l’influence de l’adaptation et des conflits génomiques liés au sexe dans le contrôle des flux géniques. Nous nous intéressons également à l’évolution de la différenciation à l’échelle du génome au cours d’un mécanisme de spéciation sur notre modèle principal, les sous-espèces de la souris domestique (Mus musculus). Dans ce cadre nous recherchons les mécanismes proximaux et sélectifs d’une divergence comportementale participant à l’isolement reproductif et à son renforcement dans une zone hybride entre sous-espèces. Nous étudions également les processus de spéciation écologique adaptative en présence de flux de gènes, par exemple chez les pucerons, et la radiation adaptative de la souris striée en Afrique.

 (2) Evolution du caryotype et déterminisme du sexe

Nous recherchons les forces évolutives à l’origine des modifications de l’architecture chromosomique du génome chez les rongeurs et la souris domestique (Mus musculus) en particulier. Les souris naines africaines (sous-genre Nannomys) présentent diverses variations caryotypiques liées au sexe. Quelles sont les conséquences génomiques de la formation de néo-chromosomes sexuels (contenu et expression des gènes, dégénérescence) ? Comment apparaît et se répand un nouveau système de détermination du sexe (perte du Y, apparition d’un X féminisant) ?

 (3) Structures sociales et systèmes de reproduction

Les régimes de reproduction et les structures sociales associées varient et évoluent. Chez la souris striée (genre Rhabdomys), quels sont les déterminants écologiques des variations observées des systèmes de reproduction ? Quels sont les déterminants neuroendocriniens et génétiques du remarquable régime de reproduction monogame de la souris méditerranéenne (Mus spretus), contrastant avec celui de la souris domestique (Mus musculus)?